La taille des éoliennes
Pale de 32 m
Des techniciens travaillent sur la pale longue de 32 m d'une éolienne de 1,5 MW. Photo Christian Kjaer
© 2000 DWIA
La puissance de sortie augmente avec la surface balayée par le rotor
Rapport diamètre de rotor et puissance Lorsqu'un agriculteur vous indique l'extension de ses terres, il le fera normale- ment en termes d'hectares. Avec les éoliennes, c'est presque la même histoire, bien que, dans le cas de l'exploitation éolienne, nous cultivons une surface verticale au lieu d'une surface horizontale.
La surface de disque balayée par le rotor (ainsi que la vitesse du vent, évidemment) détermine la quantité d'énergie que l'éolienne est susceptible de récolter en une année.
L'image peut vous donner une idée des diamètres généraux du rotor, valables pour les différentes tailles d'éoliennes. Une éolienne, dont la puissance de la génératrice est de 600 kW, aura typiquement un diamètre de rotor de quelque 43 mètres. Si vous doublez le diamètre du rotor, vous obtiendrez une surface qui est quatre fois plus grande (le carré de deux). Cela signifie également une augmentation de quatre fois de la puissance de sortie du rotor.
Les diamètres de rotor peuvent varier un peu par rapport aux chiffres indiqués sur l'image, étant donné qu'une grande partie des fabricants cherche à optimiser les éoliennes aux conditions locales prévalant sur le site en question. Une plus grande génératrice exige évidemment plus de puissance (c.-à-d. plus de vent) afin de tourner. Dans une région de vents faibles, il est donc souvent possible de maximiser la production annuelle de l'éolienne en utilisant une génératrice relativement plus petite pour un diamètre de rotor donné (ou bien un plus grand diamètre de rotor pour une génératrice donnée). Dans le cas d'une éolienne de 600 kW, les diamètres de rotor varient normalement entre 39 et 48 m. S'il est possible, sur les sites de vents faibles, d'augmenter la production annuelle d'énergie en utilisant une génératrice plus petite que normalement, c'est parce que cette solution permet à l'éolienne de fonctionner pendant plus d'heures au cours de l'année.
Les raisons pour choisir une grande éolienne
  1. Le principe des économies d'échelle vaut évidemment également pour les éoliennes. Ainsi, une grande éolienne produit normalement de l'électricité à un moindre coût qu'une petite. La raison pour cela est que les coûts de fondations, de construction, de raccordement au réseau et d'autres composants de l'éolienne (le système contrôle-commande, p.ex.) sont plus ou moins les mêmes, quelque soit la taille de l'éolienne.
  2. Les grandes éoliennes sont particulièrement appropriées à l'installation en mer. Le coût des fondations n'augmente pas proportionnellement avec la taille de l'éolienne, et les coûts d'entretien sont dans une large mesure indépendants de la taille.
  3. Dans les zones où il est difficile de trouver des sites pour plus qu'une seule éolienne, une grande éolienne avec une tour haute tire mieux partie de la ressource éolienne qu'une petite.
Si cela vous intéresse, vous pouvez jeter un coup d'il sur les éoliennes de la classe du mégawatt dans notre gallérie de photos d'éoliennes.
Les raisons pour choisir une éolienne plus petite
  1. Il arrive que le réseau électrique local soit trop faible pour supporter la production électrique d'une grande éolienne. C'est souvent le cas dans les parties les plus extérieures du réseau où la densité de la population et les besoins en électricité sont très bas.
  2. La production d'électricité est moins fluctuante dans un parc éolien composé de plusieurs petites éoliennes, étant donné que les variations du vent sont aléatoires, ayant donc tendance à s'annuler. Et en plus, comme déjà mentionné, le choix d'éoliennes plutôt petites peut se révéler avantageux dans un réseau électrique faible.
  3. Les coûts liés à l'usagede très grandes grues et à la construction de chemins suffisamment robustes pour supporter le transport des composants de l'éolienne constituent un autre facteur qui, dans certains endroits, rend plus économique le choix de petites éoliennes.
  4. Avec plusieurs éoliennes d'une moindre puissance, on assure la répartition du risque en cas de défaillance temporaire d'une éolienne (p.ex. par suite d'une foudre).
  5. Des considérations esthétiques du paysage peuvent parfois dicter le choix d'éoliennes plus petites. Cependant, il faut savoir, que la vitesse de rotation d'un grand rotor est en général beaucoup moins rapide que celles d'un petit, ce qui a pour résultat qu'une seule grande éolienne attire souvent moins l'attention que plusieurs petites. (Voir la section sur l' impact des éoliennes sur l'environnement. )
© Copyright 1997-2003 Association danoise de l'industrie éolienne
Dernière mise à jour le 29 juillet 2003
http://www.windpower.org/fr/tour/wtrb/size.htm
Attendez svp...