La mesure de la vitesse du vent: les anémomètres
La Anémomètre mesure de la vitesse du vent se fait le plus souvent par l'emploi d'un anémomètre à coupelles comme celui que vous voyez sur l'image à gauche. Un tel anémomètre est muni d'un rotor de trois coupelles qui, sous l'effet du vent, se met à tourner autour d'un axe vertical. La vitesse de rotation est enregistrée électroniquement.
En général, l'anémomètre est également doté d'une girouette indiquant la direction du vent. Au lieu de coupelles, l'anémomètre peut être muni d'une hélice, une solution qui est cependant assez rare.
D'autres types d'anémomètres sont les anémomètres à ultrasons ou à laser qui enregistrent les changements de phase du son ou de la lumière réfléchis par les molécules de l'air.
Les anémomètres à fil chaud (ou thermiques) enregistrent la vitesse du vent en comparant chaque minute les écarts de température existant entre les fils chauds placés du côté du vent et ceux placés du côté sous le vent. Plus le vent est fort, plus le fil chaud sous le vent se refroidit.
L'avantage principal de l'emploi d'anémomètres non-mécaniques est une réduction de la sensibilité au gel. Dans la pratique, l'anémomètre à coupelles s'utilise cependant partout - ainsi, des modèles spéciaux munis d'arbres et de coupelles chauffés ont été conçus pour les régions arctiques.
Des anémomètres de qualité sont une nécessité impérieuse pour obtenir des mesures fiables
Lorsque vous achetez quelque chose, la qualité du produit correspond normalement au prix que vous avez payé. Cette vérité fondamentale s'applique également aux anémomètres. Il est effectivement possible d'acheter chez certains vendeurs des anémomètres à des prix remarquablement bas. Ces anémomètres sont appropries à la réalisation de mesures météorologiques et au montage au sommet de l'éolienne même oý des mesures précises ne sont pas nécessaires *) . Par contre, ils ne sont pas du tout appropriés aux mesures que réalise l'industrie éolienne avant l'installation d'une éolienne, du fait de leur imprécision et un calibrage pauvre qui se traduit parfois par des erreurs de mesure de quelque 5 à 10 %.
Si vous prévoyez de faire construire un parc éolien, ce sera en effet un véritable désastre économique si vous employez un anémomètre qui mesure les vitesses du vent avec une erreur de 10 %. Le cas échéant, vous risquez de compter sur un contenu énergétique du vent qui est 1,1 3 - 1 = 33 % supérieur au contenu réel. De plus, s'il vous faut recalculer vos mesures pour une hauteur de moyeu différente (allant, p.ex., de 10 à 50 m de hauteur), vous pouvez même multiplier cette erreur par un facteur de 1,3. Vous finirez donc par avoir fait une erreur de calcul de 75%!
Il est possible d'acheter pour environ 700 à 900 EUR/USD un anémomètre professionnel et bien calibré avec une erreur de mesure de seulement 1 %. Ce montant est négligeable comparé au risque potentiel de faire une erreur de mesure désastreuse du point de vue économique. Il va de soi que vous ne pouvez pas toujours compter sur le prix comme un indicateur de la qualité de l'anémomètre. Avant d'acquérir un anémomètre, consultez donc de préférence un institut de recherche sur l'énergie éolienne.
*) L'anémomètre placé au sommet de la nacelle est normalement seulement utilisé pour déterminer si le vent souffle assez fort ou non pour que cela vaille la peine de démarrer l'éolienne.
© Copyright 1997-2003 Association danoise de l'industrie éolienne
Dernière mise à jour le 6 mai 2003
http://www.windpower.org/fr/tour/wres/wndspeed.htm
Attendez svp...